in

Agen. Un groupe toujours autant amoindri avant Montpellier

l’essentiel
Cela fait un mois que les Agenais n’ont pas jouĂ©, mais l’infirmerie est toujours bien garnie. Le poste de pilier gauche pose notamment question, avec quatre joueurs out.

Le report du match contre Clermont a, au final, Ă©tĂ© une bonne chose pour les Agenais. A l’arrĂȘt forcĂ© pendant dix jours, une petite semaine d’entraĂźnement aurait Ă©tĂ© trĂšs juste pour prĂ©parer les joueurs Ă  l’intensitĂ© d’un match de Top 14.

Cette semaine supplĂ©mentaire a donc Ă©tĂ© la bienvenue, mĂȘme si Sylvain Mirande, l’entraĂźneur des trois-quarts, craint que son Ă©quipe manque d’un peu de rythme en fin de match. Pour se rassurer, on peut se dire que le MHR, samedi, jouera son 13e match en quatorze semaines et pourrait aussi se retrouver Ă©moussĂ© physiquement.

Decron probablement forfait contre Montpellier

“On a organisĂ© une opposition entre nous vendredi aprĂšs-midi, pour retrouver le rythme d’une rencontre, les contacts”. Mais le SUA est semble-t-il abonnĂ© Ă  la “scoumoune” cette saison question blessures
 Cette fois, c’est Nathan Decron – qui avait participĂ© au stage de prĂ©paration au Tournoi des VI Nations – qui a dĂ» stopper son effort, victime probablement d’une dĂ©chirure. Le club et le joueur attendent le rĂ©sultat des examens pour avoir une idĂ©e de l’indisponibilitĂ© de l’un des meilleurs Agenais cette saison.

Depuis le dĂ©but de saison, le SUA compte quasiment une Ă©quipe entiĂšre Ă  l’infirmerie chaque week-end. Avec, bien souvent, de nombreux joueurs cadres. Comme Agen ne compte pas une immense profondeur d’effectif, les joueurs restants sont trĂšs sollicitĂ©s, jouent tous les week-ends, ce qui augmente Ă©videmment le risque de blessure. Ainsi, comme le serpent qui se mord la queue, ce cycle nĂ©gatif gangrĂšne le SUA.

Tous les piliers gauches sur le flanc

D’autant que cette pĂ©riode d’inactivitĂ© aurait pu permettre de vider l’infirmerie. Au final, seuls Mathieu Lamoulie, Samule Nollet, Jean-Marcellin Buttin et Dave Ryan ont retrouvĂ© le prĂ©. Surtout, aucun pilier gauche professionnel – poste en souffrance – n’a rechaussĂ© les crampons.

Giorgi Tetrashvili (pied), Malino VanaĂŻ (cuisse), Tapu FalatĂ©a (cas contact) et Fernandez CorrĂ©a (genou) sont absents depuis de longues semaines maintenant obligeant le staff Ă  bricoler. Walter Desmaison “s’est sacrifiĂ©” Ă  quelques reprises, et des jeunes Espoirs sont venus complĂ©ter les feuilles de match.

Samedi, devant la pĂ©nurie Ă  ce poste, c’est certainement le jeune Zakaria El Fakir (24 ans), arrivĂ© en prĂȘt de Bordeaux, qui devrait pousser Ă  gauche de la mĂȘlĂ©e agenaise. PlutĂŽt pilier droit, le natif de BĂ©ziers est nĂ©anmoins polyvalent et dĂ©crit comme “un bon pilier de mĂȘlĂ©e” par son entraĂźneur David Ortiz.

Ne pas trop “griller” les jeunes

Contre Montpellier, 13e du Top 14 et en grande difficultĂ© cette saison, le SUA va-t-il poursuivre sa carte jeune, en intĂ©grant Ă  nouveau des jeunes pousses ? Ou bien le staff va prĂ©fĂ©rer des joueurs expĂ©rimentĂ©s pour essayer de l’emporter contre un mal classĂ© ? “Les meilleurs du moment joueront”, tranche Sylvain Mirande.

Par ailleurs, l’entraĂźneur des arriĂšres est revenu sur la politique d’intĂ©gration des jeunes. “C’est trĂšs bien de leur donner du temps de jeu pour les aguerrir. Mais il faut faire attention. La marche entre les Espoirs et le Top 14 est grande. Et la semaine, la majoritĂ© des entraĂźnements sont sans contact pour protĂ©ger les joueurs. Ainsi, les jeunes ne sont pas forcĂ©ment prĂ©parĂ©s Ă  l’enchaĂźnement des chocs. Il faut faire attention de ne pas les griller”. Ainsi, Samuel Nollet a passĂ© un mois aux soins pour des problĂšmes de dos aprĂšs ses deux titularisations en Top 14. Mais souvent hĂ©las, au vu de l’état de l’infirmerie, le staff n’a pas le choix


Lire la suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Toulouse. Antoine Dupont, l’an 2 !

Le COPXV se réinvente avec un rugby de maintien