in

Carcassonne. Après les Normands de Rouen, place aux “gugusses” de Montauban

l’essentiel
Après Rouen , Carcassonne a l’occasion de confirmer ce soir à Domec, face à Montauban.

Les Tarn-et-Garonnais sont aussi des concurrents directs.

Ceux qui se battent ou se débattent dans la partie basse du classement.

Fier du travail accompli, du contrat rempli par ses joueurs la veille (victoire bonifiée face à Rouen, concurrent direct du bas de tableau), l’entraîneur carcassonnais Christian Labit était dans les meilleures conditions, le lendemain, pour regarder la télé. Tranquille, pénard, pour apprécier le spectacle donné par 46 acteurs (30 titulaires des premiers rôles et 16 remplaçants, bien plus que des figurants). En fait, Christian Labit avait un double intérêt à regarder le film (du match) du soir. Un scénario parfait, mettant face à face les deux prochains adversaires de l’USC : Montauban d’un côté pour commencer (ce soir), l’USAP de l’autre en suivant (la semaine prochaine)

Le boss a apprécié le spectacle, lui attribuant la note de 7/10 (lire dans une de nos précédentes éditions). Il fut ce jour-là plus généreux avec Montauban (8/10) qu’avec l’Usap (5/10). “Quand tu es dominateur en conquête, comme les Montalbanais l’ont été, tu ne peux pas perdre” concluait-il. Sauf que Carcassonne le fut, au match aller contre Perpignan. Pour s’incliner finalement.

Ce soir, contre Montauban, l’USC devra imposer sa loi, sa force. Gagner le combat. Pour ne pas réduire à néant sa belle performance de la semaine dernière.

Après les Normands de Rouen, ce sont les gugusses de Montauban qui débarquent à Domec. “Faudrait pas gâcher”, disait, hier matin, Mathieu Cidre, coentraineur de l’USC.

On dirait bien du Guy Roux… quand l’AJ Auxerre gagnait…

Lire la suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Carcassonne. Billet Tonton

Carcassonne. Joël Koffi : “Finir en beauté”