in

Carcassonne. Christian Labit : “L’USAP a déjà perdu un derby cette saison”

l’essentiel
L’USC se déplace sur une pelouse qui ne lui réussit guère : au stade (mal)Aimé-Giral de Perpignan (ce soir à 19 heures.

Derby or not derby ? On s’est déjà posé la question cette semaine (nos précédentes éditions). Pour les Catalans, c’est plutôt non, comparé aux chaudes empoignades du temps jadis, contre Béziers ou Narbonne, quand le Languedoc-Roussillon régnait en maître sur le rugby français.

“Quoi qu’ils disent, je peux vous assurer qu’ils sont plus transcendés contre nous que contre bien d’autres adversaires”, estime Joël Koffi. “ça fait 11 ans que je défends les couleurs de Carcassonne et, de mémoire, je ne me souviens pas qu’il nous aient fait quelque cadeau que ce soit, une seule fois…”. Vrai. Au stade (mal) Aimé-Giral, les Catalans ont souvent volé dans les plumes des Canaris. “Ces dernières saisons, on y est souvent allé en roue libre”, tempère Christian Labit. “Parce que nous étions assurés du maintien ou qu’il fallait respecter le quota des joueurs issus de la formation française (JIFF) imposé par la ligue sur l’ensemble de la saison”. “Demain (NDLR : ce soir), nous n’aurons pas de pression particulière non plus”, estime le manager carcassonnais. “La seule chose qui m’importe est de ne pas faire offense à notre stratégie d’essayer de faire de bonnes prestations partout”.

Les Carcassonnais ont fait l’essentiel en prenant neuf points sur dix possibles, contre Rouen et Montauban. Devant son poste de télévision, Christian Labit avait relevé quelques faiblesses du côté de l’USM opposée à l’USAP. Va-t-il encore se servir de cette confrontation pour distiller quelques conseils à ses joueurs ? “Si je dois m’inspirer d’un match, c’est de celui perdu cette saison par l’USAP contre Béziers, à Aimé-Giral. C’était un derby, non ?”.

Lire la suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Carcassonne. Romuald Séguy: “100% gavatch”

Carcassonne. Marcelin Gamis : “J’ai un objectif et je veux tout mettre en place pour y arriver”