in

Castres à la croisée des chemins

l’essentiel
Pour ne pas redevenir un voisin d’un palier pas très flatteur en bas de tableau, en compagnie de Bayonne, voire Montpellier bientôt, le CO doit absolument l’emporter ce soir. Il s’agit de s’échapper de cette zone où un seul faux pas peut envoyer en barrage de descente.

Il restera 10 matchs à disputer pour en finir avec la phase de qualification après cette rencontre du jour et les Castrais sont déjà à la croisée des chemins avec Bayonne. Le vainqueur respirera beaucoup mieux ce soir, sachant que pour Castres le fait de jouer à domicile n’est pas forcément un avantage.

À ce stade de la compétition Castres enregistre un bilan positif à l’extérieur : 4 victoires et un nul pour 4 défaites, par contre à la maison les 4 défaites pour 2 victoires, ne sont pas très rassurantes. Malgré tout, David Darricarrère ne souhaitait pas infliger une trop grande pression à ses hommes cette semaine : “Quoi qu’il arrive ce dimanche, il restera des matchs. Évidemment qu’on veut gagner ce match, mais pour Bayonne comme pour nous, c’est encore un peu tôt pour affirmer que cette partie va fixer notre destin. Ce match revêt une importance particulière parce que nous sommes proches au classement. Mais n’oublions pas qu’il restera encore beaucoup de combats à mener”.

L’entraîneur des lignes arrière du CO a voulu également atténuer les effets de la dernière défaite à Paris où la mêlée tarnaise avait souffert : “Oui on a subi dans ce secteur, mais ne cachons pas que Paris a une très bonne mêlée. Les garçons ont envie de vite se racheter de ce match. Toutefois, il ne suffit pas de le dire. Il y a du travail à faire tout au long de la semaine pour rectifier les choses, pour être dans le dur, pour pouvoir progresser. Tout ce travail ne se voit pas forcément, mais il y en a beaucoup de fait”.

Une première ligne décimée

Rappelons aussi que la première ligne castraise se trouve amputée de plusieurs joueurs : Stroe, Nostadt à gauche, Rallier au talon, Kotze à droite. Lucas Pointud a été engagé cette semaine, mais l’ancien palois manque encore de jus, même s’il a préparé le match avec le groupe afin d’être prêt à toutes les éventualités dans un proche avenir toujours aussi tendu pour le club tarnais.

En effet après Bayonne le CO reçoit Montpellier l’autre rival de bas de tableau, cela s’envisage forcément un peu à l’avance en paroles d’entraîneurs cela se traduit ainsi : “Au-delà de Montpellier et de Bayonne, on est surtout intéressé par nos prestations, par nos résultats. On parle surtout de nous, on travaille sur nous pour progresser et éviter les accrocs comme celui du week-end dernier qui est frustrant en prime-time devant beaucoup de gens, devant nos supporters qui ont dû être très déçus”.

Si le CO ne veut pas décevoir tous ces personnes, il sait ce qui lui reste à faire ce soir.

Les équipes

CASTRES : Dumora ; Guillemin, Combezou, David, Nakosi (o) Urdapilleta, (m) Kockott ; Ardron, Vaipulu, Babillot (cap.) ; Vanverberghe, Jacquet ; Hounkpatin, Barlot, Tichit. Rempl : Ngauamo, De Benedittis, Pieterse, Delaporte, Arata, Botitu, Bouzerand, Tierney.BAYONNE : Germain ; Baget, Costossèque, Hingano, Ravouvou (o) Barthélémy, (m) Ruru ; F. Taofifenua, Luamanu, Duputs (cap.) ; Ducat, Galarza ; Nixon, Ulugia, Boniface. Rempl. : Delonca, Perchaud, Manukula, Heguy, Zabalza, Lafage, Duhau, AfatiaArbitre : Maxime Chalon (Limousin)

Lire la suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

La jeune garde galloise à l’épreuve de l’Irlande

Le CO veut retrouver le goût de la victoire