in

Espoirs : La belle opération du Racing Club Narbonne

l’essentiel
Les Narbonnais ont été très solides sur la pelouse d’Aix-en-Provence où ils ont obtenu une victoire méritée.

Ils étaient attendus de pied ferme par des Provençaux blessés dans leur orgueil, mais les Espoirs-Reichel du Racing ont tenu leur rang, hier, en réalisant une prestation de choix.

Car les locaux, désireux de remettre les pendules à l’heure après leur désillusion contre Béziers, n’avaient pas lésiné sur les moyens, appelant dans leur effectif un maximum de joueurs évoluant régulièrement en Pro D2.

Mais pas de quoi effrayer ces Narbonnais qui allaient s’appuyer sur les fondamentaux pour prendre la mesure de leurs rivaux. Avec le vent dans le dos au coup d’envoi, les Audois réalisaient une entame tranquille, et étaient récompensés avec une pénalité de Pialot.

Cependant, les “orange et noir” subissaient la sévérité de l’arbitrage de M. Bressat qui offrait une multitude de pénalités aux locaux. Ces derniers investissaient les 22 mètres narbonnais, et optaient pour le défi physique. Mal leur en prenait car la mêlée narbonnaise calmait les ardeurs des Provençaux.

L’orage passé, les visiteurs revenaient dans le camp adverse et obtenaient, à leur tour, des pénalités. Sur une pénaltouche, le maul se formait, Bonazza s’extirpait sur le petit côté avant de décaler Carrié pour un essai en coin (0 à 8).

Le vent fort freinait l’audace des trois-quarts des deux formations, et c’était donc sur les fondamentaux que la partie se jouait. La défense du RCN se montrait là aussi à son avantage, avant que l’arbitre n’ordonne le repos.

En seconde période, les Provençaux profitaient de l’appui du vent pour tenter d’occuper le camp audois.

Mais le Racing, parfait dans les phases de conquête, demeurait intraitable et se détachait même quand Bonazza était à la conclusion d’un nouveau ballon porté. Les Audois avaient même la balle du bonus offensif après un exploit d’Abescat, mais étaient encore pénalisés. Tout comme dans les cinq dernières minutes où ils durent s’employer pour défendre leur ligne et priver ainsi leurs adversaires du bénéfice du point de bonus défensif.

Lire la suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Tournoi des VI Nations : la jeune garde galloise à l’épreuve de l’Irlande

Castres. Ô supporters émérites du CO, que rien n’arrête pour soutenir leur équipe