in

France-Italie : les notes des joueurs

Brice Dulin 4/5 – Un match teinté de justesse. Sa passe volleyée est à l’origine de la chevauchée fantastique de son ailier Teddy Thomas amenant l’essai de Cretin (6). Auteur du quatrième essai après un jeu au pied de Villière (50). Il a montré tout l’intérêt d’avoir un bon pied gauche dans une équipe.

Gabin Villière 3,5 – Il a constamment gagné ses duels. Surtout, il a été le plus opportuniste pour récupérer le coup de pied peu orthodoxe de Dupont amenant l’essai d’Arthur Vincent (30). Un bon coup de pied à suivre également pour Dulin, synonyme de quatrième essai français (50).

Arthur Vincent 3,5 – Efficace en défense, il a été discret en attaque durant la première demi-heure, jusqu’à ce premier essai en bleu (30). Il a aussi assuré un parfait relais après la percée de Teddy Thomas amenant le premier essai français (6).

Gaël Fickou 3,5 – Plutôt discret sur le plan offensif, il a bien contrôlé les attaques italiennes. Il a été le plus prompt à réagir au jeu au pied rasant d’Antoine Dupont pour aplatir. Remplacé par Damian Penaud (59).

Teddy Thomas 4 – Sur son premier bon ballon, il a semé la panique dans la défense italienne. Cinq défenseurs battus pour le premier essai français. C’est lui qui a encore électrisé la défense adverse pour offrir à Dupont le cinquième essai français avant de signer un doublé en fin de rencontre.

Mathieu Jalibert 3,5 – Il est resté dans le cadre fixé par le sélectionneur. Il est à l’origine du sixième essai français, inscrit par Teddy Thomas, sur un franchissement net. Un jeu au pied propre et efficace comme cette sortie de camp (12) avec de la longueur et de la précision. Remplacé par Louis Carbonel (59).

Antoine Dupont 4 – C’est lui qui ajuste un parfait jeu au pied rasant dans le deuxième rideau, exploité par Gaël Fickou. C’est lui aussi qui a offert à Arthur Vincent son premier essai en bleu (30) avec une passe aveugle. Il est aussi à la conclusion d’une action de Teddy Thomas (54). Remplacé par Baptiste Serin (59). À son débit, seul un mauvais jeu au pied (35).

Charles Ollivon 2,5 – Le capitaine français a été très présent défensivement avec 17 plaquages. Moins en vue offensivement, il a aussi été trop pénalisé pendant la première période avec trois coups de sifflet contre lui (3, 18, 40).

Grégory Alldritt 3 – Le troisième ligne centre a été souvent été utilisé au centre du terrain. Un match sans fausse note (aucun ballon perdu, aucune faute concédée) mais où il n’a pas non plus fait de différence flagrante. Il a été remplacé par le Castrais Anthony Jelonch (58), bien inspiré sur le deuxième essai de Thomas.

Dylan Cretin 3,5 – Le troisième ligne du LOU a inscrit son premier essai en Bleu pour sa deuxième titularisation. Capitaine de touche, il a réussi à voler un ballon dans les airs, récupérant le ballon après avoir été pénalisé sur l’action précédente. Une bonne prestation dans l’ensemble.

Paul Willemse 3,5 – Le deuxième ligne de Montpellier a encore été cet infatigable homme de l’ombre, qui n’a jamais été pris par la patrouille dans la guerre du sol (aucune faute concédée), mis en lumière par quelques plaquages bien appuyés. Remplacé par Romain Taofifenua (58).

Bernard Le Roux 3 – Le Racingman a été à la pointe du combat, réussissant encore des plaquages offensifs notamment en début de rencontre, mais il a aussi été pénalisé deux fois en première période (13, 22). Il a été très peu sollicité dans le secteur offensif.

Mohamed Haouas 2,5 – Le pilier droit de Montpellier a eu peu d’occasions de se montrer à son avantage dans le secteur de la mêlée fermée. Il permet aux Bleus de récupérer tout de même une pénalité dans cet exercice (25). En revanche, il a manqué quatre plaquages et commis une faute. Remplacé par Dorian Aldegheri (53), pénalisé deux fois.

Julien Marchand 2,5 – Le talonneur toulousain a été sérieux sur les bases du poste mais aussi défensivement avec huit plaquages (un manqué) et un ballon gratté au sol. Remplacé dès la 46e minute sur protocole commotion par Pierre Bourgarit qui a eu plus d’occasions de briller offensivement.

Cyril Baille 2,5 – Le pilier toulousain n’a pas eu beaucoup d’occasions de briller dans l’épreuve de force. Précieux sur l’action qui amène le premier français, il est remplacé par Jean-Baptiste Gros (53) qui a réussi à récupérer un ballon au sol.

Lire la suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Toulouse. XV de France : Antoine Dupont d’or

Tournoi des VI Nations : la jeune garde galloise à l’épreuve de l’Irlande