in

Gaël Fickou du XV de France : “On a les armes pour les repousser”

Le staff du XV de France a relevé que les courses dites “négatives” des Italiens vous ont posé des problèmes à Rome, quelle est votre analyse ?

Il est vrai que les Italiens avaient exploré ce secteur alors que peu d’équipes avant eux l’avaient fait. Ils savaient qu’avec notre défense agressive ils pourraient se faire prendre s’ils écartaient les ballons vers les extérieurs et c’est d’ailleurs ce qui s’est passé quand ils l’ont tenté. Ce fut intelligent de leur part, mais maintenant c’est à nous de nous adapter. C’est une bonne chose que cela soit arrivé avant l’Irlande, car cela nous avertit. On sait que les Irlandais vont exploiter ce système-là, et on l’a travaillé toute la semaine. On a encore une grande marge de progression sur ce secteur.

A lire aussi :
Tournoi des VI Nations : c’est vraiment l’année ou jamais pour le XV de France

William Servat disait que ce match ressemblait à un tournant : pour bâtir une équipe, il faut gagner ce genre de match. Qu’en pensez-vous ?

Tous les matchs vont être clé dans cette compétition, puisque nous voulons la gagner. Mais il est sûr que ce sera un grand rendez-vous : c’est un déplacement en Irlande, qui a perdu la semaine dernière, ils seront revanchards d’autant que nous avions gagné notre dernière confrontation. Mais tant mieux, car nous adorons les défis. William l’a donc très bien dit : on sera attendus là-bas.

D’autant que vous n’avez pas gagné en Irlande depuis dix ans…

C’est vrai, ça fait dix ans que nous n’avons pas gagné là-bas. C’est une équipe très solide, qui fait partie des meilleurs depuis dix ans. Ils ont des joueurs très talentueux avec un super staff donc on s’attend à un très gros match, mais nous avons les armes pour y répondre. Ce qui est sûr, c’est qu’on donnera tout.

A lire aussi :
XV de France : plus de chances de gagner au grattage avec Anthony Jelonch

Depuis vos débuts, vous n’avez pas gagné souvent contre l’Irlande. Comment expliquez-vous que l’Irlande soit aussi difficile à battre ?

On a un peu repris l’ascendant sur le dernier match car on l’a gagné mais il faut reconnaître que depuis dix ans, ils nous dominent. C’est une équipe hyper solide devant, des guerriers qui vous mènent la vie dure dans les rucks. On l’a vu contre les Gallois, a qui ils ont posé énormément de problèmes dans le jeu au sol. On aura un gros défi à relever devant car ils font beaucoup de mauls. Mais encore une fois, on a les armes pour les repousser.

L’équipe de France propose un jeu très séduisant, mais a-t-elle les moyens de gagner aussi en fermant le jeu ?

On y travaille, même si on ne peut pas se battre contre notre culture qui est de déplacer le ballon et créer de l’incertitude sur la défense. Mais dans certaines conditions, il faut savoir mettre plus de pied et jouer un jeu restrictif. On essaye de s’y adapter et Fabien Galthié et le staff nous amène vers cela aussi car il faut savoir gagner des matchs sans faire du beau jeu.

Lire la suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Top 14 : Castres surclasse Montpellier (48-17) et s’éloigne de la zone rouge

XV de France : plus de chances de gagner au grattage avec Anthony Jelonch