in

Grégory Alldritt, moteur des Bleus

Brice DULIN (4/5) : Contré d’entrée, il a ensuite rendu une copie presque parfaite. Du moins très propre et rassurante. Sûr sous les ballons hauts, comme à son habitude, et encore efficace dans son jeu au pied, il s’est aussi sacrifié pour sauver un essai de Lowe (25) et a offert une passe décisive à Penaud (55).

Damian PENAUD (3/5) : Auteur d’une magnifique intervention dans la défense irlandaise sur le premier essai d’Ollivon (29), il a signé son retour dans le XV de départ par une réalisation personnelle (55). En revanche, il a parfois été en difficulté sur certaines séquences défensives. Remplacé par THOMAS (67), qui s’est fait remarquer avec une chandelle réceptionnée sur les têtes adverses.

Arthur VINCENT (3,5/5) : Il s’est montré sobre, comme il sait l’être, mais il y a très peu de déchets dans son jeu. Encore impressionnant en défense, il a permis une libération rapide sur l’essai d’Ollivon en venant déblayer après l’intervention de Penaud. L’assurance tous risques.

Gaël FICKOU (4/5) : Patron de la défense, il a montré l’exemple avec dix plaquages réussis pour aucun raté. Il s’est aussi distingué par un arrachage très important dans ses 22 mètres (15). Sur le plan offensif, il a toujours avancé dans la muraille verte et fut un point de fixation précieux. Le tout sublimé par une passe décisive sur essai d’Ollivon. Excellente partition pour sa première victoire à Dublin.

Gabin VILLIÈRE (3/5) : Certes, il a eu peu l’occasion de se mettre en évidence mais il a profité des quelques miettes pour porter le danger sur ses rares munitions. Ceci grâce à une activité encore débordante et une volonté incroyable. En revanche, il est apparu peu à l’aise dans les airs.

Matthieu JALIBERT (3,5/5) : Impeccable dans l’occupation au pied, il a encore démontré qu’il est un attaquant hors pair. Décisif au départ de l’action menant à l’essai d’Ollivon, malgré une mauvaise passe pour Fickou ensuite, c’est lui qui a appelé Dupont pour renverser le jeu sur celui de Penaud. Mais son match est un peu terni par son manque de réussite face aux perches (2/5) alors qu’il aurait pu mettre les siens à l’abri.

Antoine DUPONT (3,5/5) : Particulièrement visé, il a parfois été brouillon et mis sous pression. Et s’il a raté trop de plaquages au près, il faut lui reconnaître un talent unique. Précis au pied, il a cherché à dynamiser à bon escient et a sorti quelques actions de classe, entre le renversement sur l’essai de Penaud ou un exploit de soliste en fin de match (73). Surtout, c’est lui qui est allé gratter le dernier ballon du match.

Charles OLLIVON (3,5/5) : Le capitaine français a réalisé un match propre. Il a été le plaqueur français le plus prolifique avec vingt plaquages (un seul manqué). Il a aussi réussi un franchissement, battu deux défenseurs et marqué le premier essai tricolore (29).

Grégory ALLDRITT (4,5/5) : Il a été le meilleur français à Dublin. Le troisième ligne rochelais a été omniprésent et a remporté tous ses duels, gagnant beaucoup de terrain et permettant aux Tricolores de jouer en avançant après ses prises du milieu du terrain. Il a aussi réussi quinze plaquages.

Anthony JELONCH (3/5) : Le Castrais a été plus discret que ses compères de la troisième ligne. À son actif, un franchissement, un défenseur battu, une passe après contact mais aussi deux plaquages manqués sur douze tentés. Il est remplacé par CRETIN qui est pénalisé bêtement à une minute du coup de sifflet final.

Paul WILLEMSE (2,5/5) : Il a encore été l’homme des tâches de l’ombre où il a brillé (17 plaquages). Malheureusement, il s’est aussi signalé dans le secteur offensif avec trois ballons perdus. Il est remplacé par Taofifenua (70).

Bernard LE ROUX (3/5) : Il a réussi 17 plaquages mais il en a aussi manqué quatre. Bernard Le Roux a été présent dans les rucks mais il a aussi écopé de deux pénalités. Il est même sanctionné d’un carton jaune (24) pour un croche-pied.

Mohamed HAOUAS (3/5) : Il a été précieux dans le jeu courant où il a gagné ses duels sur les quatre ballons qu’il a eu à négocier. Pénalisé une fois en début de match, il a bien résisté dans l’épreuve de force.

Julien MARCHAND (3,5/5) : Le talonneur tricolore a dû composer avec un alignement en touche en difficulté, notamment en début de rencontre. En revanche, il a été omniprésent dans le jeu courant. Auteur d’une percée en début de seconde période, il a réussi deux franchissements, battu deux défenseurs et réussi deux passes après contact.

Cyril BAILLE (3/5) : Peu à son avantage en début de rencontre avec deux pénalités sifflées contre lui, il est ensuite monté en puissance, gagnant les collisions et offrant de l’avancée aux tricolores. Il a notamment battu trois défenseurs.

Lire la suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Villeneuve-la-Comptal. Rugby à 5 : les ateliers se poursuivent

Ces Bleus résistent à tout