in

Lavelanet. Des U12 aux U18, le RPO est de retour sur le terrain

Les rugbymen du Rassemblement du Pays d’Olmes des catégories U 12, U 14, U 16 et U 18 ont rechaussé les crampons. Suite à une réunion fin janvier, d’un commun accord, dirigeants, éducateurs et entraîneurs ont décidé de retourner sur le terrain, tous les samedis matin. Chose dite, chose faite, les jeunes n’attendaient que ça, ils ont répondu présents. Pour bien respecter le protocole des gestes barrières et ne pas inciter à des rassemblements, les U 12 ont évolué sur le stade Paul-Bergère, les U 14 sur le stade III, les U 16 et U 18 sur le stade de l’US bastidienne et peyrataise. Sur les trois stades, les mêmes règles au niveau du sanitaire, gel et prise de température, au niveau du jeu, distanciation physique, groupes de six joueurs, pas de contacts.

La licence gratuite

Sur le stade Paul-Bergère, les U 12 sont divisĂ©s en deux groupes, sous la baguette de StĂ©phane Pouilhès, Antoine Tellez et Nordine Benaouda. “Le groupe est au complet, ils avaient hâte de se retrouver, de cĂ´toyer les copains du rugby atteste le trio d’éducateurs, ils s’apprĂ©cient les uns les autres plus qu’avant, il y a beaucoup de fraternité… la crise, le confinement…”. Les courses et les gestes s’enchaĂ®nent. “Gardez l’écart entre vous, toujours” rappellent souvent les Ă©ducateurs. Difficile en effet de s’entraĂ®ner au rugby sans se frotter un peu. Mais tous se plient aux règles, “c’est trop bien dĂ©jĂ  d’être lĂ ”, avouent quelques-uns. De longs mois d’arrĂŞt n’ont pas bougĂ© d’une ride l’enthousiasme des jeunes rugbymen.

HĂ©lène Massat, la secrĂ©taire du RPO, suit les Ă©volutions : “C’était important de reprendre l’activitĂ©, la demande Ă©tait forte, souligne-t-elle. On s’est organisĂ© en utilisant les terrains disponibles, on respecte les règles sanitaires. Ă€ l’école, le sport est compliquĂ©, il faut qu’ils se dĂ©pensent, pour leur moral, car pour ce qui est de la compĂ©tition, ce sera une annĂ©e blanche”. C’est clair, personne ne voit comment la saison qui avait si bien commencĂ©, pourrait reprendre. La FFR va dĂ©cider, le 26 fĂ©vrier…

C’est le mĂŞme son de cloche autour des U 16 et U 18. Ă€ la baguette, StĂ©phane Sanchez, Thomas Bendrell, Patrick Garnier, SĂ©bastien Massat Christophe Galy, ClĂ©ment Pinaud, Jean-Pierre FerrĂ©, Eric Galin doivent parfois freiner les ardeurs. LĂ  non plus, pas de mĂŞlĂ©es, ni touches, ni regroupements, que des courses tactiques avec ballon par groupes de six joueurs, chacun son plot. “Ils n’ont plus trop de contact, c’est essentiel de garder le lien social, de faire du sport”. Tout le monde est d’accord lĂ -dessus, comme pour la dĂ©cision prise, cette saison, la licence sera gratuite.

Lire la suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Nationale : Blagnac a entamé sa métamorphose

Valence. “Les jeunes comme les aĂ®nĂ©s”