in

Pro D2 : ça va piquer très fort devant pour Carcassonne-Montauban

C’est une négligence qui pourrait avoir des conséquences. Au retour des vacances de fin d’année, Audois et Tarn-et-Garonnais devaient se retrouver pour le premier match de l’année 2021… sauf que les pensionnaires de Domec ont commis un impair en ne soumettant pas les joueurs aux tests Covid obligatoires d’où le report de la rencontre à ce soir (rappelons que l’USC s’en est sortie avec une amende). Un report qui n’arrange personne puisqu’il oblige les deux équipes à enchaîner deux blocs consécutifs sans repos. “C’est un report qui ne fait pas trop nos affaires tant je sens les joueurs fatigués” concédait cette semaine le coach des avants montalbanais Florent Wieczorek.

Des Montalbanais qui espèrent enfin décrocher un succès à l’extérieur qui les fuit depuis le début de la saison (c’est d’ailleurs la seule équipe à ne s’être jamais imposée dehors). Mais au pied de la cité, force est de constater que le défi sera de taille, sur un terrain que l’on annonce très gras, et face à une équipe qui a certes déjà perdu trois fois à la maison mais qui reste sur une belle performance face à Rouen. Ce soir, on aura tout particulièrement un regard sur les deux packs, ce qui se fait sans doute de mieux dans la Pro D2 cette saison. Coté classement, les points vont également compter puisque les Carcassonnais pourraient revenir à hauteur de leurs visiteurs en cas de succès bonifié mais pourraient aussi rester sous la menace des deux dernières places en cas de revers. En face les Montalbanais pourraient réintégrer la première moitié du classement abandonnée depuis longtemps et lorgner vers les places qualificatives.

Carcassonne

12e, 30 pts (6V, 1N, 10D)
Le contexte.- Lancés dans un marathon de neuf rencontres consécutives d’ici le 12 mars prochain, les Carcassonnais enchaînent ce soir une deuxième réception successive. Et après avoir parfaitement négocié la venue de Rouen, les Canaris espèrent, dans ce match en retard de la 15e journée doubler la mise.
Les certitudes.- Face à Rouen, au profit d’une conquête retrouvée, l’une des plus performantes de la Pro D2, les ‘’déménageurs de piano’’ carcassonnais ont ainsi rendu la tâche plus facile à leur cavalerie légère tout aussi performante ce soir-là. Dominateurs dans les airs, dans le combat de petit périmètre, les Canaris ont régulièrement avancé et gagné leurs duels. Et comme la défense fut aussi hermétique…
Les interrogations.- L’efficacité dans la zone de marque mais aussi la régularité dans l’enchaînement des rencontres, voilà les points noirs rencontrés par la formation audoise depuis le début du présent exercice. Le doute s’est donc logiquement installé dans l’effectif carcassonnais. C’est l’une des clés de la rencontre. Dans cette optique, ils pourront compter sur le retour de leur ‘’taulier’’  Joël Koffi.
Le chiffre.- 38. C’est le nombre de matches cumulés par les Carcassonnais sans le moindre bonus offensif ! Avant la victoire acquise face à Rouen, il fallait en effet remonter au 23 août 2019 pour trouver trace d’un succès à cinq points : face à Vannes à Domec (37-10).
La compo.- Anon ; Jasmin, Glover, Martocq, Dulon (o) Seguy, (m) Page-Relo ; Huguet, Meite, Koffi ; Dry, Manchia ; Azar, Sauveterre, Ursache (cap). Rempl : Carbou, Futeu, Van der Merwe, Landman, Méret, Giorgis, Doumenc, Facundo.

La tendance.- 55 %

Montauban

« Contre Carcassonne, c’est à chaque fois un très gros combat devant qui a lieu ». Alexandre Loubière, troisième ligne.
« Contre Carcassonne, c’est à chaque fois un très gros combat devant qui a lieu ». Alexandre Loubière, troisième ligne.
DDM – MANUEL MASSIP

10e, 35 pts (8 V, 1 N, 8 D)
Le contexte.- La semaine dernière, tout le monde pensait que les Montalbanais allaient prendre la foudre face à l’ogre Perpignan. Sauf que les coéquipiers du capitaine Stéphane Munoz (absent ce soir pour cumul de trois cartons jaunes) ne l’entendaient pas de cette oreille et ont réalisé une performance collective de tout premier ordre, même quand les Catalans ont marqué trois essais presque de suite entre la fin du premier acte et le début du second. C’est donc sans pression aucune que les verts et noirs se déplacent à Domec.
Les certitudes.- Depuis le début de la saison, c’est grâce à son paquet d’avant que l’USM arrive à faire la différence (mais aussi grâce au pied de son artilleur Jéôme Bosviel).Contre l’USAP, la première ligne et tous leurs copains derrière étaient à l’unisson, dans la foulée d’un extraordinaire Kelly Meafua, de nouveau titularisé ce soir. Ce soir, sur un terrain délicat, les « gros » seront de nouveau à l’ouvrage.
Les interrogations.- A Sapiac, l’USM arrive à se transcender. Jamais à l’extérieur puisque l’équipe n’a pas fait mieux qu’un match nul à Grenoble et est surtout toujours revenue sans le moindre point de bonus défensif.
Le chiffre.- 0. Les Montalbanais n’ont toujours pas ramené le moindre point de bonus de leurs voyages.
La compo.- Caminati ; Sayerse, Sage, Silago, Salles ; (o) Bosviel (cap), Chaput ; Loubière, Meafua, Augry ; Oulai, Braendlin ; Renaud, Tadjer, Tufele. Remp. : Tripier, Tailhades, Maninoa, Beukeboom, Graou, Puntous, Klur, Ch. Vaotoa.
La tendance.- 45 %

Lire la suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Jean-Baptiste Dubié (UBB-Top14) : “La limite du nord, c’était Bordeaux” explique l’Argelésien

Florent Wieczorek, coach des avants de l’US Montauban : “Je sens les joueurs, surtout devant, fatigués”