in

Pro D2 : la force de la jeunesse à l’ US Montauban

À Carcassonne, le centre de formation de l’USM était bien représenté sur la feuille de match avec 10 joueurs. Sans doute une belle satisfaction pour Michel Ambal, l’actuel directeur et celui qui a créé le centre de formation de l’USM en 1998 ; cela fait donc 23 ans. Il nous l’explique.

La force de la jeunesse à l’ USM
La force de la jeunesse à l’ USM

Quelle fut la genèse de la création du centre de formation ?

À la demande des présidents Pierre Belloc et Raymond Barrière, je l’ai créé en 1998, alors que les centres de formations n’étaient pas encore obligatoires, en collaboration avec Jean-Claude Skréla et Pierre Villepreux qui avaient pris ce dossier en charge au niveau de la fédération. Il n’en existait que très peu en France. En 1998, il y avait une vingtaine de pensionnaires avec des joueurs comme Fabrice Soldan, Patrick Blanco ou Julien Clèdes par exemple. Nous fument agréé en 2002. Cela fera bientôt 20 ans.

Quel était l’objectif de cette création ?

C’était de trouver une solution pour garder nos meilleurs jeunes et qu’ils ne partent pas ailleurs, dans des centres qui pouvaient exister, en sachant que nous sommes une ville peu universitaire. On a mis en place des entraînements supplémentaires, mais aussi un suivi scolaire et médical. Dans les années “2000” on a intensifié nos liens avec le milieu scolaire. En 2002, avec l’agrément un cahier des charges précis fut établi.

Puis il y eut la descente en Fédérale ?

On obtient l’agrément pour quatre ans, il se trouve que l’on venait d’obtenir la prolongation avant la descente. On allait garde le statut durant deux ans, les deux dernières saisons de Fédérale on continua de fonctionner sans l’agrément que l’on allait immédiatement retrouver avec notre retour chez les Pros. Je m’étais penché sur la question dès la demi-finale gagnée face à Lille.

Lors de la descente en Fédérale, le centre de formation fut précieux ?

Tous nos joueurs de Top 14 partirent jouer sous d’autres cieux. Nos joueurs du centre de formation se trouvèrent tous propulsés en équipe première. C’est avec eux que le club prépara le retour en Pro D2. Cela allait prendre quatre saisons. On y est arrivé.

Y a-t-il beaucoup de joueurs qui sont passés par le centre de formation ?

La liste est très longue, depuis 2002, il y a eu Gaubert, Misse, Garcia, Soldan, Mololo, Clèdes, Maréchal, Bourcet, Veillard, Marth, Roques, Lafond, Cartier, Diarra, Marguerite, Pralong, Duffau, Sisombath, Dulay, Landry, Rongieras, Bastelica, Lagares, Forano, Dulay, Figueiredo, Blanco, Delboulbes, Sazy, Blanco, Delpy. En 2008, Diarra, Delboulbès, Parriel, Le Bourhis, Sheklashvili, Montet, Larroque, F.Domenech, Coll, Escur, Sergueev, Lacassagne, Lardy, Crubilé, Barthère, Sekula, Alvès, Make, Carbonnel, Gillot-Jouannet, Laplace, Manteaux, Bousignac, Rochier, Lespinasse, Philippart, Teulier, Lohore, Ben Letaïef, Fortunel, Vogel, Perrot, Vanaï, Loris Tolot, Lucas Tolot, Sayerse, Ch. Vaotoa, Perez, Salles, Cadiou, D’Hooghe, Guilpin, Graou, Augry, Beukeboom, Dironde, Louis Decavel, Paul Decavel, Tailhades, Renaud, Ahmed, Loubière, Puntous, Schlienger, Richard, Momo. La liste ne demande qu’à s’allonger.

Lire la suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Narbonne. Pro D2 : derby or not derby ?

Saint-Antonin-Noble-Val. Bas Quercy Rugby se délocalise