in

Rugby : Pas d’épidémie de défections dans les sections jeunes de Graulhet

Alors que nombre de responsables de clubs sportifs s’interrogent sur l’avenir de leur discipline sur la ville, le rugby graulhétois s’applique a maintenir ce lien essentiel entre encadrement et joueurs dans l’optique d’une hypothétique reprise de la saison. “Nous avons l’avantage en tant que sport d’extérieur, de pouvoir utiliser les terrains. Ce qui n’est pas le cas des sports de salle. Aussi, chez les U 16 et les U19 nous avons enregistré deux ou trois licenciés en plus depuis la reprise des entraînements” assure Rémi Poujade, le chargé par le Sporting de la bonne marche des sections jeunes. “L’école de rugby qui comptait 65 licences la saison dernière, en compte pratiquement 100 en ce moment”. Pourtant l’exercice qui avait débuté en septembre avait vite été interrompu, après seulement un match de championnat pour les U16 et U19, un amical pour les grands de l’école de rugby. “Dès que les conditions sanitaires l’ont permis nous avons repris l’entraînement – sans contact- sur le terrain. Avec une date en tête ; le 27 mars et la reprise des rencontres, si elle est possible. Nous sommes donc depuis plusieurs semaines en relation régulière par téléphone ou via les réseaux sociaux avec les joueurs. Ils répondent présent et leur assiduité est rassurante”. Bien sûr, les sections ont dû adapter leurs programmes et horaires d’entraînement en fonction du couvre-feu en vigueur. “Mais l’enthousiasme reste intact. Nous restons optimistes pour la suite en sachant que l’arrêt des compétitions n’a pas impacté ni les effectifs, ni la cohésion des groupes”. Les jours à venir devraient décider de la suite de la saison que certains annoncent blanche. Rémi Poujade préfère retenir cette synergie qui fait avancer vers des lendemains même incertains. “Nous avons prévu des mini-stages pour les vacances de février, encadrés par les éducateurs, les contrats civiques et des joueurs séniors. L’école de rugby a tout de même programmé un tournoi – qui n’existait plus depuis trois saisons- à la Jonquière pour fin juin”.

Lire la suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Tarascon-sur-Ariège. US Tarascon XV : une réponse à la morosité ambiante

Condom. Les petits dieux du stade ont célébré l’olympisme