in

Saint-Orens-de-Gameville. Agapes et traditions au rugby

Alors que le sport amateur est toujours dans l’expectative de savoir si la reprise officielle des entraînements et de la compétition sera bientôt possible, certains bénévoles s’occupent à remplir les bocaux et les étagères vidées en 2020. Vaut mieux prévenir que guérir !

SĂ»r que lorsque les tablĂ©es collectives reprendront, les capsules des boucaux de conserve vont ĂŞtre percĂ©es en grand nombre, pour satisfaire tous les licenciĂ©s du club et autres, tous en attente de cette cuisine de terroir. Michel Minvielle, coprĂ©sident, et Francis Jean, ancien manager, se sont retroussĂ© les manches, lavĂ© les mains pour bien mĂ©langer la chair Ă  pâtĂ©. Le “pĂŞle porc”, tradition rurale, permet de prĂ©parer pâtĂ©s, jarrets tout ce qu’il faut pour de futures rĂ©ceptions d’après match. Et ce n’est pas terminĂ© paraĂ®t-il, saucisses au programme et Ă©galement du civet de cochon sauvage. Certains apprĂ©cieront, d’autres non !

Dans tous les cas, de l’occupation pour les bénévoles du Saint-Orens XV qui ne baissent pas les bras en ces temps moroses. Il se dit même qu’une dégustation serait à l’étude avec l’aide de quelques vignerons…

Passons au rugby terrain, niveau reprise compétitions. La saison sera-t-elle blanche, tronquée ou simplement reprise ? Bernard Laporte, président de la Fédération française de rugby, doit s’exprimer à ce sujet cette fin de semaine. Tout le monde espère une reprise même progressive.

Lire la suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Pro D2 : l’heure de la reconquête pour Colomiers

Valence. Belle dotation pour les jeunes de l’Avenir