in

SC Albi : en finir avec les défaites encourageantes

l’essentiel
Les Albigeois ont certes ramené cinq points de leurs quatre premiers déplacements, mais ils courent toujours après un succès à l’extérieur qui leur ferait le plus grand bien.

Si le SCA veut coller à ses objectifs de Top 4, voire idéalement de Top 2, il va bien falloir à un moment hausser le niveau à l’extérieur. En quatre matchs hors de leur base, les Albigeois sont revenus avec trois défaites (Bourg-en-Bresse, Suresnes et Bourgoin) et un match nul. Et s’ils ont pris à chaque revers un point de bonus défensif, le compte n’y est pas comparé à Nice et Bourg-en-Bresse, qui n’ont pas d’état d’âme lorsqu’il s’agit d’estoquer leurs adversaires à domicile comme à l’extérieur. Le SCA a certes fait des déplacements chez les cinq premiers de la compétition, mais il est temps de ramener autre chose qu’un point de bonus qui ne fait guère avancer au classement. “C’est sûr qu’on doit aller chercher des points à l’extérieur, mais ce n’est pas aussi simple que l’an dernier quand on se déplaçait en Fédérale 1, commente Jérémy Wanin, l’entraîneur adjoint. La défaite à Suresnes nous reste en travers de la gorge et à Bourgoin, c’était plus compliqué sans phase de conquête.”

Victoire bonifiée à l’aller

Les Landais seront-ils les premiers à subir les ambitions albigeoises ? Dax est capable de tout, de gagner à l’extérieur comme de perdre à domicile, pas plus tard que le 23 janvier face à Blagnac (12-17). On se souvient qu’au match aller, la victoire bonifiée du SCA face à des Landais vite réduits à 14, n’avait pas été aussi simple que le score ne l’indiquait (21-6). “On s’en souvient, mais il y a eu une longue coupure et notre attention est plus portée sur les matchs qui se jouent depuis janvier. Dax est une équipe qui joue beaucoup sur les extérieurs, ils allient la puissance à la vitesse. À nous de bien défendre et d’être capable d’enchaîner les séquences quand on sera dans le camp adverse. Il faudra aussi être discipliné comme face à Bourg où nous n’avions concédé que 11 pénalités.”

“Ajuster le volume et l’intensité”

Après la coupure d’un week-end, un long bloc se dresse sur la route du SCA jusqu’à mi-mars avec quatre matchs consécutifs après le déplacement à Dax, avant un autre “bloc de la mort” en avril, ponctué par trois déplacements consécutifs. D’où la nécessité de gérer l’effectif au plus près pour éviter les blessures qui s’amoncellent depuis la reprise de janvier. C’est le rôle de Thomas Milhaud, le préparateur physique. “En Nationale, le temps de jeu effectif se rapproche de la Pro D2. L’an dernier, nous n’étions pas habitués à enchaîner de longs blocs de quatre ou cinq matchs. C’est une bonne préparation à la Pro D2, mais cela nécessite d’ajuster le volume et l’intensité à l’entraînement.”

De l’intensité et du combat, il en faudra pour revenir des Landes avec plus qu’un point de bonus défensif.

L’équipe : Pilet ; Mafi, Drauniniu, Bertrand, Vasuinubu ; (0) Russell, (m) Doan ; Farret, Calas, Pardakhty ; André (cap), Foures ; Nevers, Feltrin, Jean-Jacques.Remplaçants : Aussibal, Escur, Gaillard, Essid, Guillaume, Caminati, Tchapnga.

Lire la suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

SU Agen : comment faire quand on manque de puissance ?

“Dupont commence à rivaliser avec le soleil”