in

Solomiac. Ecole de rugby : contre vents et pluies, ils s’entraînent

Dernièrement, 2 tiers de l’effectif de l’école de rugby (des petits de 3 ans aux minimes de 15 ans) étaient présents à l’entraînement, malgré la pluie battante, le froid, le virus, l’absence de douche, de vestiaires, de casse-croûte et de cadeau de Noël. Dans cette période difficile qui dure déjà depuis un an, les jeunes ont pu pratiquer leur sport depuis décembre. Cela, ils le doivent aux bénévoles, aux éducateurs et à Nicolas, le responsable sportif, qui ont travaillé dur pour mettre en place les règles sanitaires drastiques et proposer des exercices ludiques. Pourtant, les joueurs n’ont pas retrouvé la totalité des joies du rugby, le combat, le plaquage car la compétition n’est plus à l’ordre du jour et le sport qu’ils pratiquent est désormais sans contact. C’est ce que la fédération appelle le stade 3. Cette saison, il est encore compliqué de jouer au rugby éducatif. Ces jeunes sont cependant avantagés par rapport aux sports en salle vu qu’ils ont le droit de fouler les pelouses, même s’il n’y a plus de contact et que le mauvais temps s’y met aussi depuis janvier. Globalement, en France, il n’y a que les écoles de rugby (de 3 à 15 ans) et les cadets (moins de 16 ans) qui continuent une activité. Les juniors et les seniors voient leur nombre s’étioler. Les déplacements sont difficiles avec le couvre-feu qui a mis fin aux entraînements du mercredi. Ne reste que le samedi et les interventions dans le scolaire pour l’instant, à Mauvezin. Les responsables mauvezinois espèrent pour l’avenir qu’avant la fin de la saison (soit fin juin), les tournois reviendront avec les beaux jours car c’est lors des matches que se créent la solidarité, l’amitié et les valeurs entre joueurs. C’est aussi un moment privilégié pour rencontrer les parents. L’école de rugby a par rapport à l’année dernière (au début de la pandémie) perdu un tiers de licences.

Lire la suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Castres. Ô supporters émérites du CO, que rien n’arrête pour soutenir leur équipe

Les Léopards débordent Palau à la dernière minute