in

Toulouse. Colomiers a fini par craquer

Une semaine aprĂšs s’ĂȘtre quittĂ©s, Biarrots et ColumĂ©rins se retrouvaient hier soir sur la pelouse du stade AguilĂ©ra. AprĂšs un match aller serrĂ© et remportĂ© sur le fil par le BO (16-20), les Basques ont doublĂ© la mise et ont empochĂ© le bonus offensif.

Pourtant, l’USC entamait la rencontre de la meilleure des façons. Entreprenante et agressive, elle ouvrait le score grĂące Ă  la botte de PoĂ«t (0-3, 4e). Dans la foulĂ©e, la bande Ă  Coletta se procurait une belle occasion sur un jeu au pied de PoĂ«t, bien suivi par Perrin, mais l’offensive n’était pas fructueuse et la copie, jusqu’alors trĂšs propre, allait d’un coup s’assombrir.

En cinq minutes, les ColumĂ©rins recevaient trois cartons (deux rouges contre Vici pour un coup-de-poing sur Barry et Deysel aprĂšs un plaquage retournĂ© sur Saili, ainsi qu’un jaune) et encaissaient un essai (10-3, 22e). MalgrĂ© cette triple infĂ©rioritĂ©, les visiteurs ne lĂąchaient pas l’affaire et, Ă  12 contre 15, parvenaient mĂȘme Ă  inscrire un essai sur ballon portĂ© (10-10, 30e). Valeureux et solidaires, les joueurs de Julien Sarraute ne pouvaient rien sur un surnombre bien exploitĂ© par Saili, emmenant un essai de Knight (15-10, 34e), mais ne comptaient que deux points de retard Ă  la pause (15-13).

La seconde pĂ©riode, plutĂŽt brouillonne, voyait les buteurs des deux Ă©quipes faire grimper le tableau d’affichage. Colomiers, menĂ© 21-16, ne passait pas loin de revenir au score Ă  un quart d’heure du terme, mais la bonne dĂ©fense de Lucu en bout de ligne sur Rokoduguni ne permettait pas aux visiteurs de reprendre l’avantage. En toute fin de match, Colomiers, aprĂšs une grosse dĂ©bauche d’énergie et un bel Ă©tat d’esprit affichĂ©, malgrĂ© les cartons reçus, finissait par craquer et encaissait deux essais en cinq minutes.

BIARRITZ 33 – COLOMIERS 16

MT : 15-13. Arbitre : M. Gasnier (Occitanie)

Vainqueurs : 4 E pĂ©nalitĂ© (21), Knight (34), NicouĂ© (74), O’Callaghan (79). 1 T Bosch (80). 3 P (15), (44), (58) Hart

Vaincus : 1 E Larrieu (31). 1 T (32), 2 P (39,56) Queheille. 1 P Poet (4).

BIARRITZ : Lucu ; Barry (NicouĂ© 56e), Plessis-Couillaud (Bosch 52e), Saili (Plessis-Couillaud 56e), Artru ; Perraux (o), Hart (m) (Couilloud 52e) ; O’Callaghan, Armitage (cap) (Gimeno 52e), Knight (Hirigoyen 73e) ; Dyer, Cramond ; Azariashvili (Akhobadze 32e-64e), Peyresblanques (Ruffenach 52e), Millar (Synaeghel 32e-67e)

COLOMIERS : Larregain ; Delas, Perrin, Deysel, Vici ; Poet (o) (Rokoduguni 50e), Queheille (m) (Seguela 64e) ; Chiappesoni (BĂ©zian 52e), Vergnes Taillefer (Fontaine 40e), Lescure (Vergnes Taillefer 70e) ; Chartier (Earle 29e), Coletta (cap) ; Palma-Newport (Djehi 64e), Larrieu (Elliot 53e), Tartas (Dubois 53e)

Excl. def. : Vici (16e), Deysel (22e)

Excl. temp. : Poet (21e)

Lire la suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Tournoi des Six Nations : Farrell à l’ouverture pour l’Angleterre contre l’Écosse

Yoann Maestri: “Jouer face Ă  Toulon, c’est particulier”