in

Toulouse. Le Stade attaque maintenant des cols plus raides

> SĂ©rie en cours

Parler de sĂ©rie, cela ne vous rappelle rien ? Allez, un petit Ɠil dans le rĂ©tro. Le dernier titre du Stade en 2019 (et tout simplement le dernier titre dĂ©cernĂ© dans le championnat de France) avait Ă©tĂ© marquĂ© par des chiffres incroyables. Une pluie de records. Pas moins de huit avaient Ă©tĂ© battus. Les Toulousains avaient, par exemple, fait tomber celui du nombre de points glanĂ©s (98 avec 21 victoires, 2 matchs nuls et trois points de bonus).

Mais la sĂ©rie qui nous intĂ©resse aujourd’hui est celle qui concerne l’invincibilitĂ© en championnat du Stade. Contre Pau, le club a signĂ© une dixiĂšme victoire consĂ©cutive mais Ă  l’intĂ©rieur de cette sĂ©rie, il y a deux matchs de Coupe d’Europe. Si on ne compte que les rencontres de Top 14, le Stade a donc enchaĂźnĂ© huit victoires consĂ©cutives et neuf matchs sans dĂ©faite puisque les huit victoires Ă©taient prĂ©cĂ©dĂ©es d’un match nul face Ă  Castres, Ă  Ernest Wallon.

> Huget au service du collectif

Pour la premiĂšre fois de sa carriĂšre, Yoann Huget Ă©tait capitaine du Stade Toulousain. Un honneur bien sĂ»r mais l’ailier sait que ce n’est pas l’individualitĂ© qui prime au Stade Toulousain : “Comme je l’ai dit au groupe avant de rentrer sur le terrain, le Stade Toulousain restera le Stade Toulousain. On a jouĂ© pendant des mois sans Chelsin (Kolbe), on a jouĂ© pendant des mois sans Antoine (Dupont) l’annĂ©e derniĂšre. On ne peut pas se reposer que sur des individualitĂ©s. Le Stade Toulousain, c’est d’abord un collectif. Cela a toujours Ă©tĂ© comme ça depuis les annĂ©es 1980.” Et Ugo Mola renchĂ©rit : “Je ne sais pas si c’est une rĂ©compense mais c’est quelque chose qui ne se donne pas comme ça. On n’offre pas grand-chose. Ce n’est pas qu’on ne soit pas gĂ©nĂ©reux mais on a envie que ça se mĂ©rite et se gagne dans les attitudes au quotidien. Cela nous paraissait normal que Yoann finisse capitaine dans cette composition d’équipe.”

> Lyon : un air de revanche

Face Ă  Pau, le staff aurait sans doute aimĂ© davantage d’intensitĂ© et d’adversitĂ© avant les deux dĂ©placements Ă  venir : Lyon samedi et La Rochelle, le samedi suivant. Surtout dans cette pĂ©riode difficile Ă  gĂ©rer (doublons, match reportĂ© contre La Rochelle, match sans grande adversitĂ© Ă  Agen). Les Toulousains auront toutefois une raison supplĂ©mentaire de poursuivre leur sĂ©rie samedi puisque Lyon est la seule Ă©quipe Ă  s’ĂȘtre imposĂ©e Ă  Ernest-Wallon cette annĂ©e. Pour cela, il faudra s’attaquer Ă  un autre record datant de 2019. Celui de neuf victoires Ă  l’extĂ©rieur dans une saison. Pour l’heure, le Stade en est Ă  6.

Lire la suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Ces Bleus résistent à tout

GalthiĂ© : “Baille est sĂ»rement l’un des meilleurs gauchers au monde”