in

Toulouse. Stade : enfin de retour !

Il est l’heure de se remettre dans le bain. Le Stade Toulousain (1er) retrouve la compĂ©tition ce soir Ă  Ernest-Wallon (20h45, sur C + Sport) et c’est face Ă  Pau (11e) que les hommes de Mola font leur retour en Top 14. Une rentrĂ©e largement attendue par l’entraĂźneur toulousain qui trĂ©pignait d’impatience, mercredi en confĂ©rence de presse. “On a presque oubliĂ© que c’était les doublons, tant on est content de reprendre”, lĂąchait-il, excitĂ© comme un gosse.

Et il y a de quoi. Le match du 31 janvier dernier, qui devait opposer les Stadistes Ă  La Rochelle ayant Ă©tĂ© reportĂ© pour cause de Covid, les “rouge et noir” n’ont plus foulĂ© les terrains depuis leur balade digestive sur la pelouse d’Armandie, Ă  Agen (59-0, le 23 janvier dernier). Et encore, cette opposition ne compte pas vraiment Ă  en croire les propos de l’ancien manager d’Albi : “Ce match a Ă©tĂ© trop rapidement Ă  sens unique, donc finalement, depuis le match du Stade Français Ă  domicile (le 10 janvier, NDLR), on n’a pas rĂ©ellement jouĂ© une Ă©quipe du calibre de ce qui nous attend vendredi soir.”

“On s’était fait bouger
”

L’avantage de ne pas avoir trop jouĂ© ces derniers temps, c’est que le club “rouge et noir” en a profitĂ© pour soigner les petits (ou gros) bobos et vider son infirmerie. Enfin presque. Richie Arnold est de retour tout comme Jerome Kaino. La nouvelle recrue, Juan Cruz Mallia, va figurer pour la premiĂšre fois dans le groupe Ă©largi. En revanche, Thibaut Flament et Paulo Tafili ont repris l’entraĂźnement mais ne sont pas encore aptes Ă  postuler pour une place de titulaire. Pour ĂȘtre complet, signalons que Romain Ntamack et Thomas Ramos reprennent “tranquillement” le chemin des terrains pendant que Lucas Tauzin vient de commencer sa rĂ©Ă©ducation Ă  Capbreton. François Cros est quant Ă  lui toujours handicapĂ© par une douleur au pied qui met plus de temps que prĂ©vue Ă  s’estomper. Mais le rĂ©servoir de troisiĂšme ligne est largement assez fourni pour qu’Ugo Mola remĂ©die Ă  son absence.

Face Ă  Pau, les avants justement savent qu’ils vont avoir fort Ă  faire. “Au match aller, on s’était bien fait bouger”, se rappelle en rigolant Alban Placines.

Robustes devant, les Palois pratiquent cependant depuis le dĂ©but de la saison un rugby ambitieux. Peut-ĂȘtre trop, car ces derniers ont pris la mauvaise habitude de ne pas assez scorer lors de leurs temps forts et se sont souvent fait punir. Mais cette maladresse n’empĂȘche pas Mola de se mĂ©fier des BĂ©arnais : “Face Ă  des grosses Ă©quipes ou du moins, des Ă©quipes performantes, les Palois ont toujours rĂ©pondu prĂ©sent. On ne pourra pas ĂȘtre surpris s’ils font une bonne performance chez nous vendredi soir.”

Les Toulousains seraient en tout cas bien inspirĂ©s de s’imposer car le menu du mois de fĂ©vrier s’annonce chargĂ©. Un dĂ©placement Ă  Lyon (20/02) puis un autre Ă  La Rochelle (27/02) attendent les Stadistes. Autant dire qu’il serait malvenu de rater ce retour Ă  la compĂ©tition.

Lire la suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Lamarque-Pontacq. Entraßnement et récompenses pour les joueurs du CAP rugby

Toulouse. XV de France : l’importance d’ĂȘtre constant