in

Tournoi des VI Nations : Angleterre le rachat, Ecosse la suite

L’Angleterre, désespérée après son revers contre l’Écosse, doit se venger sur l’Italie.

La Rose anglaise a flétri

Sous le feu des critiques après la défaite surprise de l’Angleterre face à l’Écosse (11-6), le sélectionneur Eddie Jones sait qu’il n’a pas le choix : pour se rattraper et se donner des chances de conserver son titre dans le Tournoi, son XV de la Rose va devoir retrouver des couleurs.

Une victoire devant l’Italie, sempiternel punching ball des grandes nations européennes, ne suffira pas. Il faut gagner et avec la manière. Pas sûr que cela suffise à apaiser les exigeants supporters anglais. Remplaçant contre l’Écosse, George Ford est titulaire à l’ouverture, à la place du capitaine Owen Farrell, pointé du doigt après sa prestation abyssale à Twickenham. Farrell évoluera cette fois-ci au centre. Les expérimentés Kyle Sinckler et Mako Vunipola, sont eux de retour et doivent redonner du mordant à la première ligne.

A lire aussi :
Tournoi des VI Nations : deux changements au XV de France pour mieux s’adapter

“Nous faisons en sorte de nous concentrer sur nous-mĂŞmes cette semaine et de jouer le type de rugby que nous aimerions jouer, c’est-Ă -dire un rugby offensif, tournĂ© vers l’avant”, a assurĂ© Jones.

“Comme je l’ai dit, j’assume la responsabilitĂ© de la performance. Parfois, vous ne donnez pas exactement les bonnes informations aux joueurs et nous n’avons pas jouĂ© comme nous le voulions”, a-t-il ajoutĂ©.

Le Chardon Ă©cossais a du piquant

Une semaine après son exploit en Angleterre, son premier succès à Londres depuis 1983, l’Ecosse remet le couvert avec la réception du pays de Galles. Les hommes de Gregor Townsend avaient déjà décroché un résultat historique fin octobre (14-10), première victoire écossaise à Cardiff depuis 2002. Rebelote à Murrayfield ? La victoire face à l’Irlande (21-16) a laissé des traces dans le camp gallois, à commencer par le flanker Dan Lydiate, forfait pour le reste du Tournoi en raison d’une blessure au ligament croisé antérieur du genou droit. Les Ecossais, eux, ont le vent en poupe et voudront confirmer après leur impressionnante performance de Twickenham. Avec le capitaine Stuart Hogg, le fantasque Finn Russell ou l’insubmersible Hamish Watson, le XV du Chardon semble en tous les cas avoir retrouvé du piquant.

A lire aussi :
Pour l’Irlande, il faudra faire avec une charnière neuve sans Sexton et Murray

“On fait ce qu’on peut pour inspirer les gens et leur redonner le sourire”, a promis le demi de mĂŞlĂ©e Ali Price. “Nous sommes un groupe soudĂ© mais tout ça nous pousse Ă  ĂŞtre encore plus proches”, a-t-il assurĂ©.

Lire la suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

REPLAY : Colomiers s’impose Ă  Rouen 23 Ă  19

Pour l’Irlande, il faudra faire avec une charnière neuve sans Sexton et Murray