in

Tournoi des VI Nations : Burns-Jalibert, le rendez-vous avec l’Histoire

Matthieu Jalibert est attendu

Matthieu Jalibert, 22 ans, se pose incontestablement parmi les joueurs français les plus performants de la saison. Avec l’Union Bordeaux-BĂšgles, il enchaĂźne les prestations trois Ă©toiles, butant avec une rĂ©gularitĂ© assez remarquable (84,3 %) et guidant le jeu avec maestria. Sous les couleurs du XV de France, il reste sur trois prestations convaincantes en tant que titulaire, la derniĂšre en Italie l’ayant vu Ă©tonnamment sobre mais prĂ©cis et prĂ©cieux. Au Stade olympique, le Girondin a signĂ© un 100 % face aux perches et s’est signalĂ© par une percĂ©e dont il a le secret, Ă  l’heure de jeu, pour envoyer Teddy Thomas derriĂšre la ligne d’en-but, aprĂšs un relais d’Antoine Dupont. À son discrĂ©dit, on retiendra une faute de placement en dĂ©fense. Rien de bien sĂ©rieux Ă©tant donnĂ© la supĂ©rioritĂ© tricolore Ă  Rome. En Italie, Matthieu Jalibert a justifiĂ© les rĂ©centes louanges de Fabien GalthiĂ© : “Il est prĂȘt, comme cette Ă©quipe, il a pris un an d’expĂ©rience individuelle avec nous et en club mais aussi de l’expĂ©rience collective. Il trouve sa place et apporte tout son talent Ă  l’organisation.” Jusqu’à prĂ©sent, tout va bien donc pour le natif de Saint-Germain-en-Laye, propulsĂ© dans le XV de dĂ©part aprĂšs le forfait de Romain Ntmack. La sortie irlandaise fera office de rĂ©vĂ©lateur pour le numĂ©ro 10, Ă  la baguette du XV de France sur un match du Tournoi Ă  fort enjeu pour la premiĂšre fois. Le Bordelais se sait plus que jamais attendu au tournant, dans son rĂŽle de buteur comme dans sa capacitĂ© Ă  gĂ©rer le cours des Ă©vĂ©nements. Les espoirs de victoire finale reposent en bonne partie sur ses Ă©paules. Ce dimanche 14 fĂ©vrier restera assurĂ©ment comme une date clĂ© dans sa toute jeune carriĂšre. Reste Ă  savoir si elle sera marquĂ©e d’une pierre blanche ou noire.

Billy Burns doit se racheter

Matthieu Jalibert, est attendu
Matthieu Jalibert, est attendu

“HonnĂȘtement, on pensait que Sexton passerait les paliers du protocole et serait apte Ă  dĂ©buter. On lui souhaite un retour le plus rapide possible sur le terrain.”

Vendredi midi, quand la composition irlandaise est tombĂ©e, Fabien GalthiĂ© et l’ensemble du clan tricolore ont tiquĂ© en voyant l’identitĂ© du numĂ©ro 10 adverse. Exceptionnellement, le jeu du XV du TrĂšfle ne sera pas menĂ© par Jonathan Sexton, 35 ans, 102 sĂ©lections et 873 points au compteur, mais par Billy Burns, 26 ans et 2 sĂ©lections. Un joueur mĂ©connu du grand public mais pas du staff français : “Burns aime plus porter le ballon que Sexton”, prĂ©vient ainsi le sĂ©lectionneur national. NĂ© Ă  Bath en Angleterre mais irlandais par son grand-pĂšre, le frĂšre de Freddie Burns est connu, outre-Manche, pour ses qualitĂ©s d’animateur, la responsabilitĂ© du but en club incombant le plus souvent Ă  John Cooney. Sa prĂ©sence, aux cĂŽtĂ©s du dynamiteur Jamison Gibson-Park – dont le duel avec Antoine Dupont promet des Ă©tincelles – pourrait donc donner Ă  l’Irlande un visage quelque peu diffĂ©rent. Billy Burns sera d’autant plus dĂ©terminĂ© Ă  briller qu’il a ruinĂ©, dimanche dernier, l’ultime balle de match des siens Ă  Cardiff en ne trouvant pas la touche sur la derniĂšre pĂ©nalitĂ© aprĂšs la sirĂšne. EntrĂ© en jeu Ă  10 minutes de la fin pour remplacer Jonathan Sexton, commotionnĂ©, il espĂ©rait un tout autre baptĂȘme dans le Tournoi : “Ce n’est pas Ă  cause de lui que nous avons perdu le match, a, depuis, tentĂ© de relativiser son entraĂźneur Andy Farrell. Je suppose qu’il sera ciblĂ©, Ă©videmment, Ă  cause de l’ampleur de l’action mais ça lui apprendra. C’est un joueur gĂ©nial, trĂšs fort. C’est un vrai professionnel qui s’est entraĂźnĂ© de maniĂšre exceptionnelle cette semaine.” À 26 ans, il a l’occasion de prouver ses qualitĂ©s Ă  la face de l’Europe Ă  l’occasion du plus grand rendez-vous de sa carriĂšre.

Lire la suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Irlande-France: la grande fiertĂ© d’Ollivon aprĂšs la victoire des Bleus

Montpellier: victime de commotion, Galletier dĂ©cale sa reprise d’un mois