in

Le Sallèlois Jacques Lepatey, ancien international, est décédé

l’essentiel
Ancien ailier international, formé au Racing Club Narbonnais et ayant fait carrière à Mazamet, Jacques Lepatey est décédé ce mercredi 1er mai à l’âge de 94 ans.

C’est un illustre joueur de rugby à XV des années 50, homme attachant et passionné, qui s’en est allé ce mercredi 1er mai 2024. Jacques Lepatey s’est éteint à l’âge de 94 ans. Issu d’une grande famille de rugbymen – Louis, son oncle, a été international, Charles, son père, aussi – il a baigné dans le monde ovale dès sa plus tendre enfance. Originaire de Sallèles-d’Aude, il effectua ses premiers pas dans le rugby au sein du club de son village, l’Union Sportive Sallèloise. Il passera ensuite par les juniors du RC Narbonne avant d’intégrer l’équipe de Mazamet, comme son père, en 1948, où il fera l’essentiel de sa carrière comme ailier durant 13 saisons. Il reviendra au sein du RCN avant de raccrocher les crampons.

Sous le maillot du XV de France, il participa à la mythique tournée en Afrique du Sud en 1958. Avec le grand Lucien Mias, docteur Pack, comme capitaine, mais aussi Raoul Barrière, Jean Carrère, François Moncla, Pierre Danos, Roger Martine, les Français terrassèrent les Springboks (un nul et une victoire dans les deux test-matchs). Cette tournée fut immortalisée par le journaliste Denis Lalanne dans son récit le Grand combat du XV de France, et reste pour beaucoup une pierre angulaire de l’essor du rugby à XV en France. Denis Lalanne y décrit un Jacques Lepatey “féroce en amitié et dévoué à la cause commune […] partenaire de bridge insupportable mais partenaire de rugby de toute confiance” qui joua auprès du groupe un “rôle fondamental” après en avoir été écarté à cause d’une crise d’appendicite aiguë.

Jacques Lepatey a été sélectionné six fois en équipe de France. Il joua en 1955 tous les matchs du tournoi des V Nations. En 1953 et 1958, il termina également meilleur marqueur d’essais du championnat de France, avec un record de 25 essais en 1958 qui ne fut effacé des tablettes qu’en 1974. Le Sallèlois a été vainqueur du challenge Yves-du-Manoir avec Mazamet en 1958, finaliste de cette compétition en 1955 et vice-champion de France en 1958, battu par le Lourdes de Jean Prat.

Ce viticulteur de tous les combats avait reçu une médaille d’honneur du Sénat de la République française, le 7 juillet 2018, des mains du sénateur de l’Aude de l’époque, Roland Courteau. Le Groupe Dépêche du Midi adresse ses plus sincères condoléances à la famille de Jacques Lepatey, ainsi qu’à tous ses proches.

Lire la suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

XV de France : “Je demandais ce qu’on faisait là et contre qui on jouait…” Commotionné, Philippe Sella ne se souvient plus de sa première sélection

Matthieu Lartot : “Amputés, personnes de petite taille, une ambiance cour des miracles…” Le journaliste raconte son passage en centre de rééducation