in

Les notes d’Ecosse-France au Tournoi des 6 Nations : Cyril Baille solide au poste, Maxime Lucu et Matthieu Jalibert encore dans le dur

l’essentiel
Les Bleus se sont imposĂ©s Ă  Murrayfield ce samedi 10 fĂ©vrier (20-16), dans le cadre de la 2e journĂ©e de la compĂ©tition. Qui a brillĂ© ? Qui s’est plantĂ© ? La DĂ©pĂŞche du Midi sort le carnet de notes.

Les avants : François Cros infatigable, Cyril Baille solide au poste

ALLDRITT (3/5). Aspiré en défense sur le premier essai écossais (7), il s’est montré précieux dans le combat au sol (bon grattage, 14), sûr en défense (14 plaquages) et toujours aussi efficace pour faire avancer son équipe ballon en main. Victime d’une grosse entaille à la cuisse après un nouveau grattage récompensé d’une pénalité et remplacé par BOUDEHENT (50), dont les gros bras n’ont pas été de trop lors de la dernière demi-heure.

OLLIVON (3). 13 plaquages (2 manqués), un ballon (47) volé en touche (le seul de la partie) et toujours autant de cœur offensivement. Une prestation sérieuse du vice-capitaine.

CROS (3,5). Le meilleur avant français. Le troisième ligne “rouge et noir” a Ă©tĂ© omniprĂ©sent, exerçant une pression de tous les instants sur les attaquants Ă©cossais (18 plaquages, 2 manquĂ©s). Disponible pour pilonner la ligne d’avantage, il a Ă©galement Ă©tĂ© l’auteur du grattage Ă  l’origine de l’essai de Fickou (31).

A lire aussi :
VIDEO. Ecosse-France au Tournoi des 6 Nations : le sublime essai de Louis Bielle-Biarrey qui fait basculer le match en faveur du XV de France

GABRILLAGUES (2,5). Repositionné à droite de la cage, le Parisien a tenu son rang en mêlée comme dans le combat (11 plaquages). Remplacé par TUILAGI (49), très remuant et auteur de 6 plaquages. Sa dimension physique a fait du bien aux siens.

WOKI (2). Son retour dans la cage n’a pas eu l’effet escompté dans l’alignement où le bloc écossais a eu du mal à être contourné. Remplacé par ROUMAT (49), habituel troisième ligne et qui a honoré, comme un clin d’œil à son papa Olivier, sa première cape en deuxième ligne sans dépareiller.

ATONIO (1,5). Malin sur un maul pour faire commettre un en-avant à White (3), le Rochelais n’a pas spécialement pesé sur les débats et aurait pu coûter cher avec son exclusion temporaire pour un plaquage sans les bras (38). Suppléé le temps de son carton (38-49) puis définitivement par ALDEGHERI (58), qui s’est fondu dans le collectif et a assuré les basiques.

A lire aussi :
Écosse-France : l’arbitre a-t-il eu raison de ne pas accorder l’essai Ă©cossais ? Questions et curiositĂ©s autour du match

MAUVAKA (2). Malgré ses 7 plaquages, une après-midi sans saveur pour le Néo-Calédonien qui n’a pas eu de ballons à se mettre sous la dent et a eu toutes les peines du monde à trouver ses sauteurs (4 lancers perdus ou balbutiés sur 5). Remplacé par MARCHAND (49), qui a amené du dynamisme au près.

BAILLE (3). Très actif ballon en main comme en défense avec 12 plaquages, le gaucher stadiste a surtout pris le dessus en mêlée sur son vis-à-vis devant sa ligne juste avant la pause quand les Ecossais tentaient d’enfoncer le clou. Remplacé par TAOFIFENUA (58), très actif en défense (7 plaquages).

Les trois-quarts : Thomas Ramos sécurise, Maxime Lucu et Matthieu Jalibert encore dans le dur

RAMOS (3/5). Hormis une touche concédée sur une chandelle (18) et un dégagement court laissant les siens sous pression (35), le Toulousain s’est montré à son avantage, avec une bonne relance (10) amenant le 3-7 (12). Français ayant battu le plus de défenseurs (5), filou pour récupérer une touche (43) et impeccable face aux perches (4/4).

A lire aussi :
Ecosse-France au Tournoi des 6 Nations : grand moment d’Ă©motion attendu pour le joueur du Stade Toulousain Alexandre Roumat et toute sa famille

PENAUD (2). Une 50e apparition discrète pour le Girondin, privé d’espaces mais qui s’est distingué par une belle touche trouvée (2) et un plaquage offensif sur Turner (13). Bon rasant de pression (52) avant un ballon perdu au contact (55) et une montée kamikaze (79) heureusement rattrapée par Jalibert.

FICKOU (2,5). BernĂ© sur le premier essai (7), il oublie de chercher le soutien de Bielle-Biarrey en voulant finir un coup tout seul (15) et se fait pĂ©naliser dans ses “22” (19). Refait surface grâce Ă  un essai tout fait (31) et une dĂ©fense propre (8 plaquages) ayant permis de rattraper des coups.
DANTY (1,5). Ce n’est toujours pas ça. Une montée anticipée coûtant le 3-13 (30) et pas autant d’activité qu’à l’accoutumée. Remplacé par MOEFANA (63), solide le peu de fois où il a été sollicité.

BIELLE-BIARREY (3). Peu en vue dans le premier acte où il aura concédé une pénalité pour un déblayage inefficace (4), sorti temporairement pour laisser 8 avants sur le terrain (38-49), il a sorti le numéro qu’il fallait, entre vitesse et habileté après son coup de pied par-dessus, pour mettre les Bleus sur le chemin du succès (70).

A lire aussi :
REPLAY. Ecosse-France au Tournoi des 6 Nations : l’Ă©clair de Bielle-Biarrey, l’essai non-accordĂ©, la “semaine très compliquĂ©e…” Revivez le match

JALIBERT (2). Maladroit sur les ballons aériens (7, 33, 49) avec un essai écossais à la clé (7), pas toujours précis au pied (touches non trouvées ; 2, 17) ou en défense (49) malgré 10 plaquages réussis, fautif sur la pénalité du 10-16 (58), l’ouvreur voit sa copie sauvée par son bon décalage pour Fickou (31) et son retour sur Rowe (79).

LUCU (1,5). Le costume de titulaire semble encore un peu grand pour le Basque. S’il a haussé son niveau en matière de jeu au pied, il a encore beaucoup de mal à imposer son leadership, comme sur cette action brouillonne qui aurait mérité qu’il remette de l’ordre plutôt que de s’évertuer à déblayer (25). Une faute bête sur White mais sans conséquence (39). Remplacé par LE GARREC (50), pas toujours pertinent au pied mais très dynamique et dont la mauvaise passe pour Danty (53) est largement excusée après celle laser qui permet à Bielle-Biarrey de délivrer les siens (70).

Lire la suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Ecosse-France au Tournoi des 6 Nations : Grégory Alldritt, sorti sur civière, donne des nouvelles de son état de santé

Rugby: un arbitre de 19 ans violemment agressĂ© lors d’un match amateur dans le Var