in

Tournoi des 6 Nations : “C’est à l’image de notre manque d’engagement…” Le constat cinglant de François Cros après France-Irlande

l’essentiel
Alors que se profile le match en Ecosse, samedi 10 février (2e journée), le troisième ligne des Bleus et du Stade Toulousain livre son analyse sans langue de bois de la déroute de la première journée face au XV du Trèfle (38-17).

Les cinq essais concédés par le XV de France lors de la défaite face à l’Irlande (38-17) vendredi, 2 février sont “à l’image du manque d’engagement” qu’ont montré les Bleus sur cette rencontre, a estimé mardi 6 le troisième ligne des Bleus et du Stade Toulousain François Cros.

“Ce week-end, on a pris cinq essais. C’est un peu à l’image du manque d’engagement qu’on a eu sur le match. C’est un secteur sur lequel il faut qu’on se ressaisisse parce que, au niveau international, quand on encaisse autant d’essais, c’est compliqué de l’emporter”, a souligné François Cros.

A lire aussi :
Ecosse-France au Tournoi des 6 Nations : “Finn Russell peut faire ce qu’il veut…” Thomas Ramos a bien identifié le principal danger écossais

Depuis le début du mandat de Fabien Galthié, en 2020, le XV de France n’avait jamais encaissé cinq essais dans la même rencontre. “C’était une de nos forces donc il faut que ça le redevienne”, a ajouté le joueur du Stade Toulousain. Interrogé sur les difficultés rencontrées face aux avants irlandais, François Cros a pointé des défaillances en touche et dans les rucks.

“Sur la phase de ruck on a pas mal de ballons perdus. On a été performant sur la mêlée fermée, mais on encaisse quand même deux ballons portés ce qui est dommageable. Sur le jeu au sol, nos sorties de balles n’étaient pas à la hauteur de ce qu’on voulait pour pouvoir mettre notre jeu en place”, a-t-il regretté.

A lire aussi :
Tournoi des 6 Nations : Paul Willemse lourdement sanctionné par la commission de discipline

Mais le troisième ligne l’a assuré : les Bleus ont “tiré les conclusions de ce premier match” sans se cacher derrière des “excuses” comme l’exclusion du deuxième ligne Paul Willemse à la 32e minute. “On a fait le choix d’assumer, de travailler ensemble, de ne pas se lâcher et de se dire : ‘On a chuté une fois, mais il faut réagir maintenant’. Et il n’y a rien de mieux que de se déplacer en Écosse pour afficher un meilleur visage sur le plan de l’engagement”, a-t-il assuré.

Lire la suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Écosse 16-20 Écosse : Les Bleus miraculés ? « La pièce est tombée de notre côté », souffle Le Garrec

Rugby: Florian Grill dézingue Laporte, Guirado et Boudjellal dans une lettre ouverte